SIRÈNES

Il parait que toutes les Femmes sont des Sirènes…
Sirènes, créatures mythologiques, hybrides et sources de craintes, de fascination, d’histoires incroyables, à travers les siècles et les pays.
Elles apparaissent, disparaissent, se matérialisent sous diverses formes, parfois évanescentes et troublantes, revêtant diverses formes et parfois presque invisibles et ne laissant entendre que leurs chants envoûtants, attirants, troublant irrésistibles.
Elles sont beaucoup trop intelligentes, pour se laisser voir sous leur vraie apparence, alors, soyez patients et tentez de les trouver, car elles sont présentes…

« Tel est le chant mélodieux des Sirènes, que mon cœur désirait entendre. Aussitôt fronçant les sourcils, j’ordonne à mes compagnons de me délier ; mais au lieu d’obéir ils se couchent et rament encore avec plus d’ardeur. En même temps Euryloque et Périmède se lèvent, me chargent de nouveaux liens qui me serrent davantage. Quand nous avons laissé derrière nous ces rivages et que nous n’entendons plus la voix des Sirènes, ni leurs accents mélodieux, mes compagnons enlèvent la cire qui bouche leurs oreilles et me dégagent de mes liens. » l’Odyssée/ LES SIRÈNES

« Such is the melodious song of the Sirens, which my heart desired to hear. As soon as I frown, I order my companions to untie me; but instead of obeying they lie down and row again with more ardor. At the same time, Euryloque and Perimede rise up, and charge me with new ties that hold me closer. When we have left behind these shores and no longer hear the voices of the Sirens, nor their melodious accents, my companions remove the wax that closes their ears and free me from my bonds. » l’Odyssée/ LES SIRÈNES

Slide backgroundSlide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail
Slide thumbnail